Avec « Le Meilleur Pâtissier« , c’est le retour pour la cinquième saison des rouleaux à pâtisserie et des moules à gâteaux sur M6 et RTL TVi ! Les douze pâtissiers amateurs venus du monde entier se lancent dans une compétition orchestrée par Faustine Bollaert où ils tenteront de séduire Cyril Lignac et Mercotte.

Pour la première fois dans le concours, Pierre Hermé, le « Meilleur Pâtissier du Monde »  viendra prodiguer ses conseils lors de l’épreuve finale ! D’autres grands pâtissiers viendront également sous la tente du Château de Maillebois tel que Arnaud Larher, Stéphanie Moreno, Vincent Guerlais, Carl Marletti, Sébastien Bouillet, Christophe Renou, Ophélie Bares ou encore Gregory Cohen.

Ma collègue et moi accompagnés de quelques journalistes belges, nous nous sommes rendus à Paris chez M6 pour assister à la conférence de lancement de cette nouvelle saison du « Meilleur Pâtissier » avec comme objectif de poser quelques questions à Mercotte, Faustine et Cyril !

A la rencontre de Mercotte

Nous – Comment est né votre blog ?

Mercotte – A l’époque, j’étais active sur un forum culinaire. Un des utilisateurs m’a demandé pourquoi je ne créais pas un blog. J’ai été sur Google pour en savoir un peu plus. Et dans la foulée, j’ai créé mon blog.

Il faut aussi savoir que dans les années 80, j’organisais des cours de cuisine. J’avais donc pas mal de recettes à ma disposition. J’ai commencé par publier ces recettes sans savoir ce que cela à donner et surtout sans imaginer que cela allait durer ce temps-là.

Ce que j’aime maintenant avec mon blog, c’est le côté pédagogique, essayer de rendre les recettes des chefs accessibles et compréhensibles. Je me suis rendu compte au fil des ans que les bases des uns n’étaient pas les bases des autres. Il faut donc expliquer toutes les étapes de manières claires et précises dans toutes les recettes. Si je ne faisais pas cela, je passerais mes journée à répondre aux questions de mes visiteurs.

Nous – Selon vous qu’est-ce qui explique qu’il y ait de plus en plus de personnes qui regardent l’émission ?

Mercotte – C’est une émission bienveillante, il n’y a pas d’enjeu d’argent et pas d’agressivité entre les candidats. Même si j’ai parfois l’air sévère, on aide les candidats. on leur donne de bons conseils, on essaye de les faire progresser. C’est ce côté qui doit avoir séduit les plus jeunes, comme les moins jeunes … comme moi ! (rire)

La pâtisserie est aussi quelque chose qui réconforte.

Nous – Comment est le niveau cette année ? Est-ce que des candidats vous ont supris ?

Mercotte – J’ai bien aimé le niveau cette année et ce que j’ai bien aimé aussi c’est l’internationalisation du concours ! On a une chinoise et une australienne ! Ils partagent avec  nous la culture de leur pays au travers de leur pâtisserie et c’est vraiment très intéressant.

Comme tous les ans, on a également un candidat belge … qui cette année est encore une candidate. Elle est très, très bien d’ailleurs (ndlr : Mélanie de Namur).

Nous – Qu’est qui vous a amusé particulièrement cette saison ?

Mercotte – Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que pour chaque émission, on a du tourner des pré-génériques où j’ai toujours le rôle de la foldingue (elle mime la réponse).

Nous – Comment occupez-vous vos journées ?

Mercotte – Vous voulez dire en dehors de mon émission de radio quotidienne, de mon blog et de mes livres ? En dehors, de tout cela, je marche dix kilomètres par jour.

Nous – Qu’est-ce que « Le Meilleur Pâtissier » vous apporte ?

Mercotte – Cela me fait des vacances ! (rire)

Le petit bémol de cette journée, on n’a pas pu s’entretenir avec Cyril Lignac par manque de temps, le Thalys n’a pas pour habitude d’attendre ses passagers …

« Le Meilleur Patissier » à suivre tous les lundis à 20h20 sur RTL TVi et tous les mercredis à 20h50 sur M6.

Vos commentaires

commentaire